Raphael Kempf / Ennemis d’état / Rencontre

Mardi 15 octobre à 19h, rencontre avec Raphael Kempf.

Raphaël Kempf, avocat connu pour sa défense des manifestants et gilets jaunes victimes de violences policières ou de la répression judiciaire, propose un court pamphlet historico-juridique accompagné de la réédition d’articles publiés en 1898, notamment par Léon Blum et l’anarchiste Émile Pouget, contre « les lois scélérates » votées à la fin du xixe siècle.
La relecture de ces textes est fondamentale : l’arbitraire des gouvernements de la IIIe République contre les anarchistes n’a rien à envier au président Hollande décrétant l’état d’urgence contre les musulmans ou les militants écologistes, non plus qu’à Macron et Castaner enfermant de façon « préventive » des gilets jaunes avant qu’ils ne rejoignent les manifestations.

Publicités
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Pacôme Thiellement et Sarah Hatchuel / The Leftovers, le troisième côté du miroir / Rencontre

Lundi 14 octobre à 19h Playlist Society et la Librairie Le Monte-en-l’air vous invitent au lancement de « The Leftovers, le troisième côté du miroir » de Sarah Hatchuel et Pacôme Thiellement.

Inspirée du roman de Tom Perrotta, The Leftovers (2014-2017) est la série héritière de Lost (2004-2010) : les deux œuvres partagent le même showrunner, Damon Lindelof, et peuvent être vues comme les deux faces d’un même disque. Si Lost suivait le destin de disparus après le crash d’un avion, The Leftovers se consacre à ceux qui sont restés derrière à la suite d’un événement singulier et inexpliqué : la disparition soudaine, le 14 octobre 2011, de 2 % de la population humaine.

Au sein d’un monde hanté par le doute, le mystère et l’ambiguïté, la série présente des personnages qui pensent parfois avoir compris le sens de leur vie, à tort. Les spectateurs, eux, sont emmenés sur un très grand nombre de fausses pistes, alors que l’évidence est sous leurs yeux. The Leftovers met en scène non seulement la fin de l’humanité, mais surtout le déni des êtres humains devant l’extinction du vivant, dont ils sont eux-mêmes responsables. Dans notre monde en crise, The Leftovers, le troisième côté du miroir interroge la capacité de la fiction à résoudre les maux des humains et à les aider dans les combats à venir.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Pied de Mouche #2 / Lancement

Samedi 12 octobre à 17h

Pied de mouche est un magazine typographique né d’une initiative étudiante. Son premier numéro sur le thème de la liberté a été imprimé en 2015 au nombre de 1.000 exemplaires distribués gratuitement dans les écoles d’art de France et librairies spécialisées.
Considérant que le métier de typographe est en pleine mutation, Pied de mouche #2 a pour vocation de comprendre la transformation et l’adaptation de cette discipline face aux enjeux contemporains. Pour ce faire, Pied de mouche#2 fait le pari d’ouvrir le débat typographique à ses utilisateurs plutôt qu’à ses dessinateurs. L’équipe a choisi le format de l’entretien et du texte libre, croisant regards et réflexions en invitant des créateurs et des penseurs qui ne sont pas nécessairement issus des arts graphiques dans le but de comprendre leur rapport avec la lettre.
Chaque article se matérialise sous forme d’un format, d’un choix typographique et d’un procédé d’impression à part entière incarnant sa thématique. L’objet final se manifeste ainsi sous comme une diversité d’objets individuels dont la problématique demeure commune.
Libre au lecteur de tisser des liens d’un article à l’autre et d’installer ses propres dialogues.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Agathe Mareuge / Petite éternité L’oeuvre poétique de Jean Hans Arp /

Jeudi 10 octobre à 19h, rencontre avec Agathe Mareuge.

Comment se renouveler pour un dadaïste lorsque l’on a déjà derrière soi plusieurs décennies de création, et que l’on revendiquait la nouveauté radicale comme principe esthétique ?
Comment, alors même que l’on a commencé à créer pendant et à cause de la Première Guerre mondiale, en exprimant par la poésie le rejet de la barbarie humaine, peut-on continuer à écrire après 1945, lorsque la catastrophe non seulement se répète, mais s’amplifie démesurément moins d’un quart de siècle plus tard ?
Ces deux questions, relatives au vieillissement des avant-gardes et à leur rapport à la réalité historique, se sont posées au dadaïste Jean Hans Arp au sortir de la Seconde Guerre mondiale et guident la réflexion d’Agathe Mareuge dans son ouvrage Petite éternité.

Elle s’y intéresse à un pan méconnu de la production d’Arp : sa poésie tardive. Prenant le contre-pied des recherches réduisant l’innovation et l’expérimentation formelles d’Arp à sa production dadaïste, elle met en lumière l’inventivité et la cohérence structurelle de l’œuvre des années cinquante et soixante, permettant l’expression d’une subjectivité instable et fragmentaire.
Dans sa poétique tardive, empruntant une voie singulière dans le contexte générationnel du devenir des avant-gardes après 1945, Arp maintient intacte la virulence de sa critique de la civilisation et propose quelque chose comme un contre-modèle poétique, que l’on pourrait appeler sa « cosmogonie de poche », qui fait plus que jamais fi de la linéarité sémantique.

Agathe Mareuge lira et présentera des poèmes issus de la production tardive de Jean Hans Arp, dont certains publiés ici pour la première fois.

Agathe Mareuge est Maîtresse de conférences en études germaniques à Sorbonne Université – Faculté des lettres. Ses recherches portent notamment sur les avant-gardes poétiques et artistiques après 1945.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Alain Jugnon / L’Ivre Nietzsche / La Nerthe / Lancement

Mercredi 9 octobre à 19h, rencontre avec Alain Jugnon à l’occasion de la publication de L’ivre Nietzsche. Une rencontre en dialogue avec Dorian Astor.

« Jugnon le sait de longue date qui s’en est fait tôt une méthode, ou un moyen, ou une liberté supplémentaire, dont chacun des livres tient à la fois de l’installation, du montage, du collage. Il en a l’art. l’Ivre Nietzsche n’y déroge pas. Installation, montage, collage, pas pour que joue ensemble ce qui n’aurait rien à voir, mais pour que fasse « ensemble » ce qu’on n’a jamais fait jouer. Nul mieux que lui ne lit sans doute ; nul mieux que lui ne lie, surtout, lisant, écrivant, qui lit pour lier, c’est-à-dire qui lit doublement, amenant au jour, montrant des formes (d’écriture, de pensée) inaperçues jusqu’alors, qu’il mélange dans un shaker, qu’il agite ensuite. Agitation iconoclaste : le cocktail est raide, fait pour l’ivresse, fait pour danser & penser, comme on danse & pense (denser/panser) sous un volcan, comme danse & pense l’ivre vice-consul d’Au-dessous du volcan – lui aussi pris dans l’effroi de son éternel retour propre. » Michel Surya

Alain Jugnon est professeur de philosophie, spécialiste reconnu des œuvres d’Artaud. Il est l’auteur de pièces de théâtre telles Nietzsche se marie et En ordre de Bataille, et d’essais comme Le Devenir Debord et Artaudieu. L’individu contre la mort (éditions Lignes).

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Xavier Briend / Ambiance garantie / Lancement

Dimanche 6 octobre de 17h à 20h, venez fêter la publication de Ambiance garantie avec Xavier Briend.

Aujourd’hui, c’est ambiance garantie ! Non, ce n’est pas comme ça qu’il faut l’écrire. Aujourd’hui, c’est Ambiance garantie, soit le deuxième temps de notre rentrée littéraire. Que dire de ce premier roman de Xavier Briend que nous avons le plaisir de vous faire découvrir ? Qu’il ressemble à Pulp Fiction (pour le découpage narratif) et à Fargo (pour l’art du quiproquo) à la fois. Étrange, pas vrai ? C’est surtout un roman éminemment drôle, qui voit se croiser toute une galerie de personnages hauts en couleur, tous en quête de quelque chose (mais quoi ?). Voir comment ils se cherchent, ils se sondent, ils s’évitent, ils se ratent, parfois même se désirent, c’est un régal. Xavier Briend ne fait pas que saisir sur le vif les incompréhensions contemporaines et les conséquences de ce qu’on peut appeler le mal de l’incommunicabilité, il parvient également à tisser entre elles des générations dont on ne cesse de nous dire qu’elles n’ont, justement, rien à se dire. En cela, Ambiance garantie est aussi un livre très touchant sur la façon qu’a chacun, quel que soit son âge, quel que soit son parcours, de tenter de (re)nouer le dialogue avec autrui.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Isabelle Maltese, Audrey Hervé, Guillaume Cherel / Papa graine / Lancement

Samedi 5 octobre de 17h à 20h on fête la publication de PAPA GRAINE en présence des trois auteurs.

Comme beaucoup de couples de femmes, Anabelle et Pinky voudraient avoir un enfant. Elles se mettent alors à la recherche du donneur idéal.

À l’occasion d’un apéritif bien arrosé, elles se confient sans retenue à Jérôme, un ami hétéro, père de famille qui propose spontanément son aide. Bingo ! Le lendemain, dégrisé, il hésite, se renseigne, tergiverse et finalement accepte de leur donner une de ses précieuses petites graines… et ça marche ! Commence alors le cycle habituel de ce genre d’heureux événement : grossesse, naissance, vie en rose puis en « blues », car tout n’est pas si simple entre un couple de lesbiennes en osmose et ce géniteur devenu envahissant.

Papa Graine, c’est un récit à trois voix, tendre et sincère. Pudique, mais pas trop… Où l’on rigole souvent des mésaventures de ce trio improbable. L’amour et l’amitié s’accordent pour accompagner un enfant bien dans ses baskets sur les chemins de la vie.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire