Gaëlle Obiegly / Une chose sérieuse / Verticales / Rencontre

Mercredi 16 janvier à 19h, rencontre avec Gaëlle Obiegly à l’occasion de la publication d’Une chose sérieuse aux éditions Verticales. Rencontre animée par Florian Caschera.

gaelle

 

Le narrateur, Daniel, ancien gardien de parking âgé de 37 ans, est en proie à des troubles de la mémoire et de l’humeur, confinant parfois à la paranoïa. On comprend qu’il a été accueilli au sein d’une étrange communauté initiée par une richissime mécène, Mme Chambray, préparant ses recrues à conjurer les catastrophes qui menaceraient l’humanité à brève échéance. À mesure que sont évoqués les pionniers peuplant cette colonie, on découvre qu’ils sont soumis à un programme associant discipline ascétique, activités gymniques et expérimentations pharmaceutiques plus ou moins clandestines, sous le haut patronage de la milliardaire prête à dilapider sa fortune dans ce projet d’ermitage modèle où seraient préservés les rares survivants de l’espèce humaine. Ainsi le roman emprunte-t-il sa toile de fond à l’imaginaire de la SF contemporaine, s’inspirant des dérives liées aux neurosciences. On apprend par la suite que certains de ces cobayes recrutés parmi des marginaux ont été « pucés » – autrement dit pourvus d’un implant cérébral qui conditionne leur obéissance et dont ils ne peuvent se départir que le dimanche. C’est donc une fois par semaine que le narrateur peut nous délivrer son intériorité chaotique. Entre autres sujets d’épanchement, il y a sa préférence homosexuelle qui ne souffre qu’une exception : l’attirance irrésistible qu’il éprouve pour Jenny, jeune femme vivant à l’état sauvage – mi-belle mi-bête – dans le parc alentour.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s