États d’urgence / Editions Libertalia / Lancement

Mercredi 21 juin à 18h30, soirée autour de la publication de Etats d’urgence  publié aux éditions Libertalia.

etat

Photographie sociale & documentaire.

« Censé lutter contre la menace terroriste, l’état d’urgence a d’abord permis de pourchasser, d’assigner à résidence, d’interdire de manifestations. Dans ses chiffres bruts, 4 200 perquisitions administratives, 710 assignations à résidence, 588 interdictions de séjour. Et seulement 0,3 % de ces mesures ont débouché sur des enquêtes policières pour fait de terrorisme. Alors si l’état d’urgence semble techniquement dérisoire, politiquement c’est un signe lourd envoyé à la population. »

États d’urgence regroupe six professionnel-le-s de la photographie sociale. Immergés au cœur des mobilisations et des grands enjeux contemporains, ils posent sur l’actualité un regard loin de tout sensationnalisme et témoignent des tas d’urgences que traverse la France : mouvement social, crise migratoire, violence d’État, écologie… Pour voir autrement le monde qui nous entoure.

Les auteurs

Yann Levy. Membre du studio Hans Lucas. Ancien éducateur spécialisé, il a commencé la photographie dans le fanzinat. Photographe et rédacteur pour la presse nationale, il est aussi réalisateur de documentaires. Ses principaux travaux interrogent les cultures urbaines, la jeunesse, le queer, le corps, mais aussi le rapport à la mémoire et les rapports de résistance et de domination en France, en Irlande du Nord, en Israël et en Palestine.

Vincent Palmier. Rédacteur au service photo de l’Agence France-Presse et diplômé d’un master en histoire de l’art, Vincent a également étudié le photojournalisme à San Francisco. Il a été l’assistant de photographes au sein de l’agence Magnum. Par ailleurs, il a collaboré à la création et à la programmation du festival Impressions, consacré aux livres de photographie.

Valentina Camu. Membre du studio Hans Lucas et diplômée des Beaux-Arts, elle étudie d’abord la peinture et s’intéresse ensuite de plus près à la photographie. Elle réalise un premier reportage sur les travellers en Europe et se concentre aujourd’hui sur des sujets de société tels que la vie en squat, la toxico­manie ou l’exclusion sociale.

Julien Pitinome. Ancien éducateur spécialisé, cofondateur du collectif ŒIL et corédacteur en chef photo de Fumigène magazine, Julien travaille principalement sur les problématiques des quartiers populaires et du vivre ensemble.

Valérie Dubois. Membre du studio Hans Lucas. Diplômée en information-communication à l’Institut français de presse et en photojournalisme à l’EMI-CFD, Valérie publie dans la presse nationale des reportages sociaux réalisés en France et à l’international. Elle mène en parallèle un travail de portraits et d’illustrations à l’univers plutôt onirique et parfois sombre.

Nnoman. Cofondateur du collectif ŒIL et corédacteur en chef photo de Fumigène magazine. Son travail se concentre sur la banlieue et le quotidien de ses habitants, les oppressions et la mise en lumière des résistances.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s