Luc Chomarat / Le polar de l’été / Manufacture des livres

Dimanche 11 juin de 17h à 20h rendez-vous avec Luc Chomarat à l’occasion de la sortie du Polar de l’été à la Manufacture des livres

manufacture

Notre héros est un écrivain de polars. Pas très célèbre, « ses tirages n’atteignent pas les mêmes chiffres que Douglas Kennedy. » En vacances en Corse en famille et un couple d’amis, il discute de lectures et alors lui vient une idée ou plutôt une vision : il va écrire un plagiat de Pas de vacances pour les durs, de Paul Terreneuve, un polar hard-boiled des années soixante complètement oublié qui trônait au milieu des livres aux couvertures suggestives dans l’enfer de la bibliothèque de son défunt père. Ce polar représenta, très tôt dans sa vie, « un idéal impossible à atteindre ». En le modernisant, il ne peut que cartonner, devenir un phénomène de librairie : le polar de l’été. Ne reste plus qu’à retrouver ce livre, indisponible et disparu…Aucune trace sur le net, à croire que ce roman n’a pas existé…Quittant sa famille et ses amis, il part à sa recherche dans la maison familiale où il va affronter sa mère qui ne sait plus ce qu’elle a fait du livre, enquêter sur les traces de son enfance et de l’histoire familiale pour trouver ce satané polar de l’été qui se dérobe à chaque fois à sa quête. Son enquête ou plutôt sa quête, va l’amener à croiser et à se confronter à tous ceux qui ont pu avoir ce livre en main. Luc Chomarat nous propose un roman drôle et profond qui parle de l’enfance, de la famille et bien-sûr de la création littéraire. Grâce à son écriture inclassable cette quête d’un homme sur les traces de son passé se lit aussi comme un roman à suspense fantastique. Luc Chomarat a publié son premier roman à l’âge de vingt-deux ans au début des années 80, ce qui lui a valu de figurer aussitôt dans une liste des cinquante auteurs vivants comptant dans le roman policier, établie par Le Magazine littéraire. Il change ensuite de vie avant de revenir à l’écriture avec L’Espion qui venait du livre et Un trou dans la toile, Grand Prix de Littérature policière 2016.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s