Camille Burger / Mexique, el guido del crevardo / Fluide Glacial / Lancement

Vendredi 6 mai à 18h30.

CamilleBurger

Quelques pesos en poche, sous un soleil qui vous donne soif, un niveau rudimentaire d’espinguoin (¡ una cerveza por favor !), nos routards 2.0 vous promettent un voyage inoubliable au coeur d’un Mexique dont aucun guide ne vous parlera jamais !

¡ Bienvenidos a México ! Le pays des mariachis, de la Tequila, du mezcal, de l’humour mexicain, des sacrifices humains, de la sieste, des tortillas, des taxis louches… mais aussi des aztèques, mayas, mixtèques, olmèques, toltèques, zapotèques, du Quetzalcóatl, des huichols… ! Camille Burger a voyagé cinq semaines au Mexique avec sa bande de copains (Camille Besse et Pierre Place, auteurs de bd également). Ils ont parcouru le sud du Mexique (México, Puebla, Oaxaca, Mazunte, Juchitán, Tuxtla Gutiérrez, San Cristóbal, Palenque, Tulum, Mahahual, Cancún). Elle est revenue à Paris un carnet de croquis bien rempli et des remontées de peyotl (le célèbre petit cactus du désert). Aujourd’hui, elle partage avec nous ses inoubliables aventures dans cet ouvrage enthousiasmant, entre roman graphique et carnet de voyage. À défaut de pouvoir emmener Camille Burger dans vos valises (quoi que vous pouvez lui proposer, elle sera le guide dont vous avez toujours rêvé, fêtarde et matinale, drôle et cultivée, roots et distinguée, grande et futée…), ruez-vous sur cet album aux couleurs explosives et aux anecdotes foisonnantes. Un carnet de voyage pas comme les autres, qui vous en apprendra plus qu’un guide du Routard et vous surprendra par son humour pimenté que vous connaissiez le Mexique ou pas encore !

Camille Burger vit à Paris.

Née à Schiltigheim près de Strasbourg en 1979, elle a grandi, entourée des plaisirs divers et avariés du terroir. À 17 ans, après une formation dans la charcuterie traditionnelle, elle travaille dans le cervelas artisanal, mais elle finit par être licenciée en 2002 pour excédent de créativité au sein de la chaîne de production. Elle tente ensuite de se recycler chez Kronenbourg, mais malgré ses talents de cracheuse de bière, elle perdra son emploi lors d’un plan social avant la fin de sa période d’essai. Ayant toujours aimé raconter des histoires, elle se lance alors dans la tapisserie médiévale, puis en 2005, faute de rentabilité, elle se met au graffiti et à la BD, grâce aux conseils de son Pôle emploi (ANPE à l’époque) de proximité.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s