Anna Serra / Mont Reine / Editions SUPERNOVA / Lectures

Dimanche 17 janvier de 17h à 20h fête de sortie de Mont Reine d’Anna Serra, récemment paru aux éditions Supernova.

supernova

///////
Rendez-vous le 17 janvier pour une lecture de « Mont Reine » et d’autres textes d’Anna Serra de 17h à 20h.

On s’occupe du goûter !

Le site des éditions : http://www.supernovaeditions.com/

///////
Née en 1988 dans le Roussillon, Anna Serra débute l’écriture en même temps qu’elle pratique les arts de rue comme comédienne et circassienne. Peu à peu, elle associe les deux: mots et danse dans la danse du mot, mots dans l’image du son… Anna Serra poursuivra également des recherches universitaires en littérature et philosophie qui la conduiront à publier un mémoire sur le sort de l’imaginaire colonialiste dans la littérature sud-africaine, états-unienne et brésilienne. Ses recherches se concentreront ensuite sur la traduction de poètes contemporains italiens et catalans. Aujourd’hui en plus de collaborer toujours avec des plasticiens, des danseurs, des auteurs, des ingénieurs sons, elle met ses textes à l’épreuve de la création sonore. Elle crée en 2015 les Éditions Sonores Supernova (créations, direct radio, poésie, podcast…) au sein du collectif Supernova et part à la rencontre des poètes sonores du monde entier, enregistrer interviews et performances en direct. www.annaserra.fr

///////
Deux extraits de la préface de Jean-Baptiste Labrune :

« Anna écrit et lit (joue, devrais-je dire, en public et à la radio) des poèmes, longs et courts, et ce qu’elle appelle des « contes », histoires à transmettre, histoires ramenées de périples, nées de rencontres, sortes de nouvelles traversées par des voix multiples, des personnages errants, tous habités par un humour lointain et une violence enfantine. Comme les enfants, ils parlent une langue close – si le lexique est simple, la syntaxe est boudeuse, efficace jusqu’à l’ésotérisme -, car il faut s’initier à l’écriture d’Anna Serra, se laisser d’abord entraîner par sa musique et ses images, amadouer par les répétitions, avant de trouver les brèches qui permettront d’entrer plus profondément (et de plus en plus à chaque lecture) dans cette écriture spiralaire. »

« Le déséquilibre de la figure de la Reine est encore accentué par l’homonymie du “Mont” avec le déterminant possessif “mon”. Ici, Anna introduit un nouvel axe à la problématique du double: la question de l’identité sexuelle. D’emblée tangent grâce au titre hermaphrodite, le sexe féminin de la Reine sera malmené: d’abord source de jouissance, il est rempli, fourragé, éventré, réduit à l’infertilité, tandis que s’érige, de plus en plus impressionnante, la montagne à laquelle la Reine se confond. C’est qu’Anna n’écrit pas comme une femme, mais contre la femme, qui est toujours telle qu’on l’a façonnée. Mont Reine vacillera constamment, au gré de sa lutte, entre volonté et passivité: ni tout à fait masculine, ni tout à fait féminine, elle est jusque dans son sexe un sujet, contingent des infinies fluctuations du réel. »

Jean-Baptiste Labrune est écrivain et traducteur de l’espagnol. Il a écrit notamment des livres pour la jeunesse. Il a fondé en 2013 la revue de littérature et d’illustration pan avec Jérémie Fischer. www.revuepan.com

///////
MONT REINE- Anna Serra
http://www.supernovaeditions.com/mont-reine/
Conception graphique : Régis Glass-Togawa
Préface : Jean-Baptiste Labrune
Noir & Blanc
56 pages
10 euros

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s