Erolf Totort / Ava, journal Intime d »une femme de cro-magnon / Éditions Points de suspension / Lectures et musique dans la grotte d’Ava

Dimanche 13 septembre à partir de 16h, à l’occasion de la publication de Ava, Journal Intime D’une Femme De Cro-Magnon de Erolf Totort publié aux Éditions Points de Suspension, sous réserve de beau temps lectures dans la grotte d’Ava montée pour l’occasion juste devant la librairie.

Ava, Journal Intime D’une Femme De Cro-Magnon :  il y a 22 000 ans, Ava vit avec son clan de chasseurs-cueilleurs entre la Loire et les Pyrénées. Ils suivent les saisons et les animaux, croient en La Grande-Mère, déesse omnipotente. Ils ne savent pas comment on fait les enfants, font l’amour pour le plaisir, comme ils mangent ou dorment. Ils ont une vie rythmée et paisible depuis longtemps. Ava se pose les premières questions, tente un calendrier pour marquer le temps, elle trace, marque, dessine, sculpte. Dans le clan d’Ava ce sont les femmes qui gèrent les mystères. Les humains marquent leurs corps pour sortir de l’animalité, la culture commence par là. La civilisation naît de signes donnés. Ava ne fait que suivre ce qui de toute façon est déjà en marche, elle est juste un peu plus curieuse et innovante.

Coffret de 2 volumes reliés format 24 x 20 cm, livres de 256 et 224 pages en couleurs avec un texte sous forme de journal intime accompagné de plus de 300 reproductions en noir ou couleur, de gravures, eaux-fortes, dessins. A la fin de chaque volume, un index précise pour chaque image : la technique employée ainsi qu’un commentaire personnel de l’image, ou en rapport avec des écrits sur la préhistoire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au programme lectures à partir de 17h lectures

“Le journal d’Ava, femme de Cro-Magnon“, Textes et images, Erolf Totort, Éditions Points de suspension, lu par Alexandra Casenave-Camgaston

“Madame de Neandertal, journal intime“, Pascale Leroy et Marylène Patou-Mathis, Éditions Nil.

-“Qui a Tué Neandertal ?“ Enquête sur la disparition la plus fascinante de l’histoire de l’humanité. Éric Pincas, Éditions Michalon,

  • puis musique avec un solo de flute de Michel Seuls.
Publicités
Cet article a été publié dans Evénements, Livres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s