Laurent Colomb / Autochtonies / Editions de l’Amandier / Lecture

Dimanche 7 juin à 17h lecture et rencontre avec  Laurent Colomb à l’occasion de la publication d’Autochtonies publié aux éditions de l’Amandier.

Autochtonies

Interrogeant les facultés d’hybridation de la langue française au contact des primo-arrivants Autochtonies est avant tout un recueil de textes sonores et « étrangement » poétiques qui a d’ailleurs donné lieu à une performance vocale et multimedia de Laurent Colomb et Antoine Denize.

Né en 2012 d’une résidence d’écriture à la Maison des Femmes d’Asnières-sur-Seine le recueil comporte une cinquantaine de monologues en français embryonnaire, métissés d’exclamations. L’altérité du langage parlé se mêle à l’identité féminine où le français s’apprend comme une synthèse de mots migrants et tout à la fois un instrument vital d’émancipation. L’ouvarge montre comment les populations migrantes apprivoisent notre culture à travers notre langue et comment elle contribuent, parfois contre son gré, à la faire évoluer…

Autochtonies couv 2 - copie

Extrait : 1. Coumanenfan

Jo soui coumanenfan. Coumcheparlpa le français bian jamais jo sor tout seul. Y a mon mari touchour y a mon mari ou y a ma fille qui parle moa. Jo soui bian bian tout seul enfermé la voila coumanenfan. Coumcheparlpa bian toucheur l’medsin y domand ma fille quoi quesque ché malat. Coumssa josoui coumazandicapi qui parle. Touchour chicoute
jamais jo parle. C’est ma fille quoiqui parle por moa. Si dour, si dour de pas parle bian coumssa. Ma parole lé pas soulide lé cassé coumazandicapi. Touchour tout seul à la mizon, jamais dior. Dior y a troudmond pour moa ou y a les parole di gens comprend pas. Ma parole lé pas soulide la voila vriment li trop cassé. Alour si dour sortir tout seul. Y a
mon mari touchour qui parle moa jicoute la voila. Jicoute y domand rian coumanenfan. Piti y tout seul enfermé la voila coummalat. Jo soui pas malat quoi quesque c’est ma parole lé cassé pas moa !? Alour jicoute touchour. Si dour pour quesque jo soui pas parle bian bian. La voila enfermé coumazandicapi. Vriment la parole si la main y li pieds por moa. Coum y lé pas soulide bian bian jamais jo parle. Touchour jo marche avec li pieds do ma fille y ji prend avec la doigts do mon mari.
Laurent Colomb, né en 1968, est auteur et metteur en scène. Ayant passé son enfance à Alger, il est très tôt marqué par le multilinguisme. Son champ d’exploration est l’exploitation des capacités musicales du langage.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s