DMMP Party : Joko / Juliette en juillet / Exposition + L’Art interdit / Viktoria Lomasko et Anton Nikolaïev / Lancement / Editions The Hoochie Coochie + concerts & dédicaces

Mercredi 7 mai à 18h30, vernissage de l’exposition Joko à l’occasion de la parution de Juliette en juillet aux éditions The Hoochie Coochie, vernissage accompagné du lancement de L’Art interdit de Viktoria Lomasko et Anton Nikolaïev et d’une série de concerts pour les dix ans de la revue DMPP.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Juliette en juillet, de Joko

Juliette est une jeune fille un peu rêveuse. Lors de vacances à la campagne dans le domaine de sa tante Héléna, elle assiste à des événements étranges qui auront tôt fait de l’entraîner dans la plus improbable et terrible des aventures…

Après plus de vingt ans d’activisme graphique, ce grand livre de fiction populaire nous arrive comme meilleure arme pour faire exploser le double talent de conteur et d’illustrateur de l’immense Joko.

Associant fantastique et gaudriole, atmosphère policière et dérision, récit initiatique et érotisme gentiment SM, il s’invente avec Juliette en juillet un nouveau territoire au sein de la littérature de genre, à l’exact croisement de L’Île du le Docteur Moreau, des Infortunes de la vertu, du Club des cinq et du Gwendoline de John Willie.

L’Art interdit, de Viktoria Lomasko et Anton Nikolaïev

Moscou, 2007. Une exposition d’art contemporain intitulée L’Art interdit 2006 regroupe des œuvres interdites d’exposition dans plusieurs galeries et musées moscovites l’année précédente. L’organisation orthodoxe conservatrice ultra-nationaliste Le Concile du peuple attaque alors le directeur du musée (Youri Sakharov) et le commissaire d’exposition (Andreï Erofeïev) pour « incitation à la haine anti-religieuse », en vertu de l’article 282 du code pénal russe.

Ils risquent cinq ans de prison.

En 2008, Andreï Erofeïev est licencié de la galerie dans laquelle il travaillait.

En 2009 et 2010, les artistes et militants Anton Nikolaïev et Viktoria Lomasko assistent à la quasi-totalité des séances de ce procès truqué, kafkaïen, éminemment révélateur de la censure sous-terraine à l’œuvre dans la Russie Poutinienne.

Ce livre, associant texte et dessins, en est le compte-rendu détaillé. Oubliez les clichés inhérents à la mode de la « BD de reportage », L’Art Interdit est un véritable documentaire politique venu de l’une des plus surprenantes scènes émergentes de la bande dessinée contemporaine.

Concerts :
JOKBAND (JOKO featuring France Cartingny & Fredox)
KINRISU
WINDS OF CHANGE

Advertisements
Cet article a été publié dans Evénements, Expositions, Livres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s