Festival Impressions / Livres et photographie / Programme complet

Pour sa première édition, le festival Impressions, dédié à l’actualité du livre de photographie, rassemble des photographes, des éditeurs et des penseurs de l’image, français et étrangers. Dix jours de rencontres, débats, tables rondes, signatures et expositions, au sein de la librairie Le Monte-en-l’air, sur sa terrasse et dans le garage Bi-Continental.

affiche impressions
MARDI 23 JUIN

18h30
JH Engström et Margot Wallard / Conversation avec Rémi Coignet

Rencontre avec les photographes JH Engström et Margot Wallard animée par Rémi Coignet à l’occasion de la parution de « Tout va bien » (Aperture) et de « Karaoke Sunne » (Super Labo), troisième volume de leur collaboration artistique.

20h30
Book Jockey par Emilie Hallard et Pablo Porlan (Maria Inc.)

Le Book Jockey est un nouveau format expérimental qui montre des livres de photographie, revus et mixés, pour créer une « histoire », en invitant le public à les sentir et les apprécier.

—————————————————————————-
MERCREDI 24 JUIN

18h30
Philippe Chancel et Michel Poivert, « Kim Happiness »

Rencontre avec Michel Poivert, historien de la photographie et commissaire d’exposition, et Philippe Chancel, photographe, à l’occasion de la sortie de leur livre « Kim Happiness » (L’Artiere Edizioni).

—————————————————————————-
JEUDI 25 JUIN

19h00
Magnum Photos – Book Signing Event

Présentation du projet « Postcards from America » et du livre issu de ce projet inédit par les photographes de Magnum Photos, suivie de signatures des derniers ouvrages publiés en présence de nombreux photographes de l’agence Magnum Photos.

—————————————————————————-
VENDREDI 26 JUIN

18h30
James Mollison, Nicoló Degiorgis, Samuel Bollendorff

Rencontre avec trois photographes autour de leurs derniers livres, animée par Brigitte Ollier : « Récréations » de James Mollison (Textuel), « Hidden Islam » de Nicoló Degiorgis (Rorhof) et « Le grand incendie » de Samuel Bollendorff (Textuel), suivie d’une signature.

—————————————————————————-
SAMEDI 27 JUIN

11h00
Internet et la prolifération des images, la post-photographie

Rencontre à l’heure du brunch avec Mathieu Cénac et David Desrimais de Jean Boîte Editions.

14h30
Arte Radio, « Rien à voir »

Écoute des chroniques « Rien à voir » disponibles sur le site d’Arte Radio. Les photographes racontent une photographie qu’ils n’ont pas prise.

16h00
Edition, autoédition : deux approches complémentaires

Discussion avec Ed Alcock et Pierre Hybre, photographes membres de l’agence M.Y.O.P., et François Huel, éditeur, autour de leurs expériences éditoriales.

18h00
Un regard sur le photojournalisme avec 6Mois et #Dysturb

Rencontre avec la revue 6Mois et le collectif #Dysturb en présence de Cyril Marcilhacy et William Daniels, photographes, Marie-Pierre Subtil, journaliste et rédactrice en chef de 6Mois et de Pierre Terdjman et Benjamin Girette, fondateurs du collectif #Dysturb.
La rencontre sera suivie du vernissage de l’exposition urbaine du collectif #Dysturb, réalisée dans le quartier, et des reportages de la revue 6Mois, devant la librairie.

—————————————————————————-
DIMANCHE 28 JUIN

13h00
Zines of the Zone

Le collectif Zines of the Zone installe sa collection de livres de photographie autoédités , de photozines et de fanzines utilisant la photographie.

16h00
Micro-édition et autoédition

Table ronde orchestrée par Marc Feustel autour de l’autoédition et de la micro-édition avec les éditeurs Damien Poulain (Oodee, Londres), Andre Principe (Pierre von Kleist, Lisbonne), Helmut Völter, photographe, et Anne König (Spector Books, Leipzig), Félicia Atkinson et Bartolomé Sanson (Shelter Press), Sebastian Arthur Hau (Festival Polycopies, Paris), Laurence Vecten (Festival Publish it Yourself, Paris) et Guillaume Thiriet (Zines of the Zone).

18h00 : dédicaces de livres auto-édités

—————————————————————————-
LUNDI 29 JUIN

18h30
Des catalogues d’expositions

Rencontre avec Clément Chéroux, commissaire de l’exposition « Anna et Bernhard Blume, la photographie transcendantale » à la galerie du Centre Pompidou (Catalogue Xavier Barral), Michel Frizot, commissaire de l’exposition « Germaine Krull » au musée du Jeu de paume (Catalogue Editions Hazan) et Diane Dufour, commissaire de l’exposition « Images à charge, la construction de la preuve par l’image » (Catalogue Xavier Barral).

—————————————————————————-
MARDI 30 JUIN

18h30
Atelier dédié aux livres de photographie

Émilie Hallard et Pablo Porlan (Maria Inc.) invitent le public à feuilleter quelques livres avec eux. Événement participatif où tout le monde pourra intervenir. Analyse de la narration, du design, de l’édition.
Cet atelier sera suivi de la présentation du livre “Anecdotal” de David Fathi (Maria Inc.).

—————————————————————————-
MERCREDI 1 JUILLET

18h30
Rencontre avec quatre éditeurs français de livres de photographie

Quatre éditeurs français viennent confronter leur expérience avec Rémi Coignet : Patrick Le Bescont (Filigranes), Matthieu Charon et Rémi Faucheux (RVB Books), Eric Cez (Loco) et Frédéric Lecloux (Le bec en l’air).

En présence des photographes Carlos Lobo, Eric Rondepierre, Valérie Jouve, Richard Pak, Julien Magre, Sara Imloul, Thomas Mailaender, Benoît Grimalt, Amaury da Cunha, Geoffroy de Boismenu, Marina Gadonneix, Florence Chevallier, Bruno Boudjelal, Jean-Luc Bertini, Frédéric Lecloux, qui seront présents pour signer leurs livres après la rencontre.

—————————————————————————-
JEUDI 2 JUILLET

En partenariat avec le Pari des libraires

18h30
Photographier la prison (I)

Discussion avec Jane Evelyn Atwood, photographe, et Christine Delory-Momberger, universitaire, auteur de nombreux entretiens.

19h30
Photographier la prison (II)

Rencontre avec Philippe Artières autour du livre « La révolte de la prison de Nancy. 15 janvier 1972 » (Le Point du jour) et le photographe Sébastien Van Malleghem « Prisons » (André Frère).

—————————————————————————-
DU MARDI 23 JUIN AU JEUDI 2 JUILLET

Exposition de livres de photographies présentés par les maisons d’éditions françaises et européennes invitées par le festival.

Exposition des reportages « Leipzig à bras ouverts » de Cyril Marcilhacy et « Medical Express » de William Daniels publiés dans le dernier numéro de la revue 6Mois.

#Dysturb dans le quartier : Co-fondé par Pierre Terdjman et Benjamin Girette, #Dysturb est un réseau de professionnels guidés par le désir de rendre l’information accessible gratuitement à travers l’occupation photographique de l’espace urbain.

—————————————————————————-
Le Monte-en-l’air
71 rue de Ménilmontant / 2 rue de la Mare
75020 Paris
01 40 33 04 54 – lemontenlair@free.fr https://montenlair.wordpress.com/

Métro Ménilmontant
Bus 96, arrêt Julien Lacroix

Programmation : Aude Laporte et Vincent Palmier

Avec le soutien de la Région Ile de France

Publié dans Evénements, Expositions, Livres | Un commentaire

Festival IMPRESSIONS / LIVRES ET PHOTOGRAPHIE / Photographier la prison / Rencontres

Jeudi 2 juillet

Pour sa première édition, le festival Impressions, dédié à l’actualité du livre de photographie, rassemble des photographes, des éditeurs et des penseurs de l’image, français et étrangers. Dix jours de rencontres, débats, tables rondes, signatures et expositions, au sein de la librairie Le Monte-en-l’air, sur sa terrasse et dans le garage Bi-Continental.

En partenariat avec Le Pari des libraires.

18h30 : Photographier la prison (I)

Discussion avec Jane Evelyn Atwood, photographe, et Christine Delory-Momberger, universitaire, auteur de nombreux entretiens.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

19h30 : Photographier la prison (II)

Rencontre avec Philippe Artières autour du livre « La révolte de la prison de Nancy. 15 janvier 1972 » (Le Point du jour) et le photographe Sébastien Van Malleghem « Prisons » (André Frère).

Sébastien Van Malleghem « Prisons » (André Frère).

Le photographe bruxellois Sébastien Van Malleghem écume les prisons belges depuis trois ans. Dans «Police», son précédent travail, il y avait de l’instinct, beaucoup, un truc d’écorché vif avec du noir très noir et du blanc très blanc. Sébastien Van Malleghem, 28 ans, suivait alors les flics belges dans leurs rondes de nuit. Deux ans après la publication de son premier livre, le jeune bruxellois revient avec «Prisons» et on s’attendait à quelque chose de plus noir encore. Mais plus eut été trop : « La prison, c’est assez noir comme ça, pas besoin d’en rajouter. », dit-il. La prison vous ramène a hauteur d’homme.
« La taule tue ton instinct. Il n’y a que des lignes, pas de perspective, un univers puant et aseptisé. Ça rend nerveux. » Le résultat est un travail épuré où la folie des uns et la détresse des autres transpirent avec une puissance qui se passe d’artifices. Ses images respirent le malaise. «Prisons» est le deuxième volet d’une série sur le système judiciaire. Un sujet régulièrement traité, donc risqué. Pour le Belge pourtant, s’y intéresser tenait de l’évidence : « La prison est sur-médiatisée mais en réalité elle reste tabou, il y a peu de travaux de fond sur cet univers ». Il se trouve que le fond est
un peu sa marque de fabrique. Le jeune photographe a passé quatre ans avec les policiers belges. Il travaille sur les prisons depuis trois ans, au cours desquels il a écumé une dizaine d’établissements, dans tout le pays et de tous les genres : prisons pour femmes, longues peines, détention préventive, détenus mentalement déficients. Comme
d’autres avant lui, Van Malleghem a d’abord voulu montrer l’état de délabrement des établissements pénitentiaires en plein coeur de l’Europe, au XXIe siècle.Il photographie les détenus entassés à trois dans huit mètres carrés, les murs décrépis et les toilettes bouchées. « Certains n’ont qu’un seau, une odeur âcre envahit tout l’espace. Comment garder sa dignité dans ces conditions ? Quand t’as fait une connerie, la punition c’est la privation de liberté, pas la déchéance d’humanité. »

Avec ce reportage puissant, Sébastien Van Malleghem à remporté en janvier 2015, le prix Lucas Dolega. Le travail sera présenté à pendant Les Rencontres d’Arles au Arles Cosmos Books, un focus sera fait, en septembre, lors des soirées de Visa pour l’Image, une exposition aura lieu à la Mairie de Paris en octobre/novembre 2015, avant une
tournée en France et en Europe. Avec «Prisons», Van Malleghem vient d’être sélectionné en tant que finaliste pour le Prix Pixtet…

Philippe Artières « La révolte de la prison de Nancy. 15 janvier 1972 » (Le Point du jour)

En février 1971, Michel Foucault fonde, avec des intellectuels, des militants, d’anciens détenus et des professionnels de l’institution judiciaire, le Groupe d’information sur les prisons (GIP). Son but est d’abord de rompre le silence qui pèse sur les lieux de détention en faisant connaître leur fonctionnement et en donnant la parole aux détenus. Jusqu’en 1973, le GIP mène clandestinement des « enquêtes-intolérance » qui font l’objet de publications, organise conférences de presse et actions de rue. Quelques mois après l’ouverture de ce nouveau front de lutte, éclatent différents mouvements de protestation à l’intérieur des prisons. À Nancy, le 15 janvier 1972, les détenus occupent pendant plusieurs heures les toits d’où ils font entendre leur colère et leurs revendications. Cette « mutinerie-manifestation», et le procès auquel elle donne lieu en juin, ont un grand écho dans l’opinion.

Le livre présente une série exceptionnelle réalisée tout au long de la journée par un photographe local, Gérard Drolc. Il réunit aussi différents documents liés à la révolte de Nancy : un manuscrit de Michel Foucault sur la mutinerie de Toul, survenue un mois auparavant ; un dossier de l’Agence de presse Libération rendant compte d’une action du GIP, avec Jean-Paul Sartre et Michel Foucault, en soutien aux mutins de Nancy, photographiée par Élie Kagan ; un numéro spécial de La Cause du peuple / J’accuse sur les révoltes dans les prisons ; des interrogatoires judiciaires des mutins de Nancy et des documents du GIP ; une pièce créée par le Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine, à partir des minutes du procès, et photographiée par Martine Franck. Un tableau de Gérard Fromanger, En révolte à la prison de Nancy (1974), conclut le livre.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Festival IMPRESSIONS / LIVRES ET PHOTOGRAPHIE / Rencontre avec quatre éditeurs français de livres de photographie

Mercredi 1er juillet

Pour sa première édition, le festival Impressions, dédié à l’actualité du livre de photographie, rassemble des photographes, des éditeurs et des penseurs de l’image, français et étrangers. Dix jours de rencontres, débats, tables rondes, signatures et expositions, au sein de la librairie Le Monte-en-l’air, sur sa terrasse et dans le garage Bi-Continental..

Ce diaporama nécessite JavaScript.

18h30 : Rencontre avec quatre éditeurs français de livres de photographie

Quatre maisons d’édition françaises viennent confronter leur expérience avec Rémi Coignet : Amaury da Cunha (Filigranes), Matthieu Charon et Rémi Faucheux (RVB Books), Eric Cez (Loco) et Frédéric Lecloux (Le bec en l’air).

En présence des photographes Carlos Lobo, Eric Rondepierre, Valérie Jouve, Richard Pak, Yusuf Sevinçli, Sara Imloul, Thomas Mailaender, Benoît Grimalt, Amaury da Cunha, Geoffroy de Boismenu, Marina Gadonneix, Florence Chevallier, Bruno Boudjelal, Jean-Luc Bertini, Frédéric Lecloux, Emanuel Bovet qui seront présents pour signer leurs livres après la rencontre.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Festival IMPRESSIONS / LIVRES ET PHOTOGRAPHIE / Atelier dédié aux livres de photographie

Mardi 30 juin

Pour sa première édition, le festival Impressions, dédié à l’actualité du livre de photographie, rassemble des photographes, des éditeurs et des penseurs de l’image, français et étrangers. Dix jours de rencontres, débats, tables rondes, signatures et expositions, au sein de la librairie Le Monte-en-l’air, sur sa terrasse et dans le garage Bi-Continental.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

18h30 : Atelier dédié aux livres de photographie

Émilie Hallard et Pablo Porlan (Maria Inc.) invitent le public à feuilleter quelques livres avec eux. Événement participatif où tout le monde pourra intervenir. Analyse de la narration, du design, de l’édition.

Cet atelier sera suivi de la présentation du livre « Anecdotal » de David Fathi (Maria Inc).

 

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Festival IMPRESSIONS / LIVRES ET PHOTOGRAPHIE / Des catalogues d’expositions / Rencontre

Lundi 29 juin

Pour sa première édition, le festival Impressions, dédié à l’actualité du livre de photographie, rassemble des photographes, des éditeurs et des penseurs de l’image, français et étrangers. Dix jours de rencontres, débats, tables rondes, signatures et expositions, au sein de la librairie Le Monte-en-l’air, sur sa terrasse et dans le garage Bi-Continental.

18h30 : Des catalogues d’expositions

Rencontre avec Clément Chéroux, commissaire de l’exposition « Anna et Bernhard Blume, la photographie transcendantale » à la galerie du Centre Pompidou (Catalogue Xavier Barral), Michel Frizot, commissaire de l’exposition « Germaine Krull » au musée du Jeu de paume (Catalogue Editions Hazan) et Diane Dufour, commissaire de l’exposition « Images à charge, la construction de la preuve par l’image » (Catalogue Xavier Barral).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Anna et Bernhard Blume, la photographie transcendantale » à la galerie du Centre Pompidou (Catalogue Xavier Barral),

« Germaine Krull » au musée du Jeu de paume (Catalogue Editions Hazan)

Voici publiée pour la première fois, à l’occasion de la rétrospective que lui consacre le Jeu de Paume à Paris du 2 juin au 27 septembre 2015, l’autobiographie de Germaine
Krull, pionnière de la photographie d’avant-garde. Comme nombre de photographes de sa génération, Germaine Krull (née en 1897 en Prusse de parents allemands et décédée en 1985) a arpenté le monde au gré de ses soubresauts et de ses tumultes. Amie de Man
Ray, amante d’Eli Lotar, épouse de Joris Ivens, amie d’Eisenstein, correspondante de Benjamin, responsable du service de la propagande de la France libre à Brazzaville, gérante d’un hôtel pendant près de vingt ans à Bangkok, Krull a connu mille vies.
Esprit libre, sans véritable patrie, Germaine Krull a photographié sans relâche et s’est imposée comme une artiste des plus novatrices. Métal, livre cardinal de la modernité la consacre en 1927. Avec elle la photographie de la ville, du monde industriel, bascule dans l’univers des avant-gardes. Cette autobiographie, dont elle a achevé le tapuscrit à Dehra Dun en Inde le 28 octobre 1980 est une chronique du xxe siècle et de sa vie, une saga picaresque qui présente un destin de femme d’exception.

« Images à charge, la construction de la preuve par l’image » (Catalogue Xavier Barral).

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Festival IMPRESSIONS / LIVRES ET PHOTOGRAPHIE / Zines of the Zone + Micro-édition et auto-édition

Dimanche 28 juin

Pour sa première édition, le festival Impressions, dédié à l’actualité du livre de photographie, rassemble des photographes, des éditeurs et des penseurs de l’image, français et étrangers. Dix jours de rencontres, débats, tables rondes, signatures et expositions, au sein de la librairie Le Monte-en-l’air, sur sa terrasse et dans le garage Bi-Continental.

13h00 : Zines of the Zone 

Le collectif Zines of the Zone installe sa collection de livres de photographie autoédités , de photozines et de fanzines utilisant la photographie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

16h00 : Micro-édition et auto-édition

Table ronde orchestrée par Marc Feustel autour de l’autoédition et de la micro-édition avec les éditeurs Damien Poulain (Oodee, Londres), Jose Pedro Cortes et Andre Principe (Pierre von Kleist, Lisbonne), Helmut Völter, photographe, et Anne König (Spector Books, Leipzig), Félicia Atkinson et Bartolomé Sanson (Shelter Press), Sebastian Arthur Hau (Festival Polycopies, Paris), Laurence Vecten (Festival Publish it Yourself, Paris) et Guillaume Thiriet (Zines of the Zone).

18h00 : Dédicaces de livres auto-édités

Elodie Daguin « Montréal. Canada » & « Coney Island. New York. », projet « Longues Vues »

Ingrid Milhaud « Le livre du lapin », datés, signés et numérotés de 1 à 3, « Le livre du souvenir », datés, signés et numérotés de 1 à 3 et « Le livre de l’églantine ou la disparition », exemplaire unique, daté et signé.

Clara Chichin « Au lieu d’effacer en vrac les choses fragiles » :

Léa Neuville et Pamela Maddaleno « J’ » (Gazzar(r)a!) :

Rebekka Deubner, Melissa Boucher, Marine de la Loge « Lunes Noires » (Insolance Collectif) :

Baptiste Giroudon « Study on the nature of a variable geometry »  :

Léa Habourdin « Protocole » :

Claude Iverné « SUDANPHOTOGRAPHS VOL. 1 & 2″

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Festival IMPRESSIONS / LIVRES ET PHOTOGRAPHIE / Internet et la prolifération des images, la post-photographie + Arte Radio, « Rien à voir » + Edition / autoédition + Un regard sur le photojournalisme avec 6Mois et #Dysturb

Samedi 27 juin

Pour sa première édition, le festival Impressions, dédié à l’actualité du livre de photographie, rassemble des photographes, des éditeurs et des penseurs de l’image, français et étrangers. Dix jours de rencontres, débats, tables rondes, signatures et expositions, au sein de la librairie Le Monte-en-l’air, sur sa terrasse et dans le garage Bi-Continental.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

11h00 : Internet et la prolifération des images, la post-photographie

Rencontre à l’heure du brunch avec Mathieu Cénac et David Desrimais de Jean Boîte Editions.

14h30 : Arte Radio, « Rien à voir »

Écoute des chroniques « Rien à voir » disponibles sur le site d’Arte Radio http://www.arteradio.com. Les photographes racontent une photographie qu’ils n’ont pas prise.

16h00 : Edition, autoédition : deux approches complémentaires

Discussion avec Ed Alcock et Pierre Hybre, photographes membres de l’agence M.Y.O.P., et François Cuel, éditeur, autour de leurs expériences éditoriales.

18h00 : Un regard sur le photojournalisme avec 6Mois et #Dysturb

Rencontre avec la revue 6Mois et le collectif #Dysturb en présence de Cyril Marcilhacy et William Daniels, photographes, Marie-Pierre Subtil, journaliste et rédactrice en chef de 6Mois et de Pierre Terdjman et Benjamin Girette, fondateurs du collectif #Dysturb.

La rencontre sera suivie du vernissage de l’exposition urbaine du collectif #Dysturb, réalisée dans le quartier, et des reportages de la revue 6Mois, devant la librairie.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire