Marie-Pierre Brunel / Morales / Vernissage

Jeudi 13 avril à 18h30, vernissage de l’exposition de Marie-Pierre Brunel à l’occasion de la sortie de Morales.

Exposition du 10 au 23 avril

morales

Morales : un livre d’artiste pour Marie-Pierre Brunel 

Dans sa nouvelle publication, l’Atelier Césure expose les peintures de Marie-Pierre Brunel. Développant un univers étrange, elles convoquent les imaginaires populaires et mettent en scène l’enfance. Pour animer ce travail, le livret Morales revisite le genre littéraire de la fable, et donne vie aux portraits de petits orateurs en pied qui scandent des morales du 18ème siècle à la valeur intemporelle. Le projet en ligne.

 

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Clémentine Mélois / Sinon j’oublie / Éditions Grasset / Lancement

Mercredi 12 avril à 18h30, venez fêter la sortie de Sinon j’oublie de Clémentine Mélois publié au éditions Grasset.

clem

Depuis plusieurs années, Clémentine Mélois collectionne les listes de commissions. Tables de café, trottoirs, escalators, il n’est pas de lieu où elle n’en ait trouvé. Parmi les milliers de listes qu’elle a conservées, elle a fait un choix des plus drôles, des plus émouvantes, ou plus simplement, humaines. Une liste, c’est plus qu’une liste. « Une bouteille d’eau », c’est plus qu’une bouteille d’eau. Des « pistolets flèches » et des « Batman », ce sont plus que des pistolets à flèches et des Batman : c’est un rêve, une déception, un espoir, la vie.

Les listes de courses ont ceci d’émouvant et, parfois, de comique, qu’elles révèlent l’intimité de ceux qui les ont écrites. On y décèle leurs habitudes, leurs modes de vie, leurs manies. L’orthographe, la graphie, la qualité du papier révèlent l’appartenance sociale, le soin de soi et tant d’autres nuances. Mais qui en sont les auteurs ? A partir de chacune de ces 99 listes (reproduites en images et en couleurs), Clémentine Mélois imagine autant de fictions pleines d’humour et de tendresse. Voici que peu à peu prennent corps des personnages proches, si proches. Des hommes, des femmes, jeunes, vieux, étourdis, sophistiqués, riches, pauvres. Ils parlent et se confient à la première personne. Un homme rêve de faire un road-trip aux Etats-Unis, une petite fille a peur de se faire mordre les fesses par des alligators, une professeure peste et ronchonne. Grâce à la fiction, la réalité la plus prosaïque donne lieu à l’imagination la plus poétique.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Jean Stern / Mirage gay à Tel Aviv / Libertalia

Vendredi 7 avril à 18h30, à l’occasion de la publication de Mirage gay à Tel Aviv aux éditions Libertalia, rencontre avec Jean Stern.

libertalia-jeanstern-miragegayatelaviv-couv_web_rvb

« “Fier d’être un gay, fier d’être un visiteur gay dans un pays fier d’être Israël”. Aussi simplette semble-t-elle, la formule Lave Plus Rose cartonne, surtout quand la baise est mémorable. Ensuite, de réseau en réseau, dans leur sphère publique comme dans leur cercle d’amis, les gays de retour de Tel Aviv ne tarissent pas d’éloge sur leur séjour, et contribuent à remplir les charters de touristes homonationalistes émoustillés d’avance. […] Cerise sur le gâteau, Israël fait de sa politique ultrasécuritaire un joker. Pour jouir en toute quiétude, les gays d’aujourd’hui saluent la “sécurité” du pays ; comme ceux qui draguaient autrefois au Maroc ou en Tunisie cherchaient la “discrétion”. C’est le grand succès du pinkwashing : le séjour ludique à Tel Aviv prend le ton d’un pèlerinage politique. »

Dans cette enquête inédite et à contre-courant, Jean Stern démonte une stratégie marketing et politique orchestrée par l’État israélien – le pinkwashing – qui consiste à camoufler la guerre, l’occupation, le conservatisme religieux et l’homophobie derrière le paravent sea, sex and fun d’une plaisante cité balnéaire, Tel Aviv. De Tsahal, armée affichée « gay-friendly  », au cinéma – porno ou branché – empreint d’orientalisme, en passant par la frénésie nataliste chez les gays via la gestation pour autrui, l’auteur raconte l’envers du décor d’un rouleau compresseur. Ce « mirage rose » est décrié par les homosexuels palestiniens et les militants radicaux LGBT israéliens, juifs comme arabes.

L’auteur

Cofondateur de GaiPied en 1979, puis journaliste à Libération et à La Tribune, Jean Stern a publié Les Patrons de la presse nationale. Tous mauvais (La Fabrique, 2012).

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Rémy Oudghiri / Ces adultes qui ne grandiront jamaus / Éditions Arkhê‎s / Rencontre

Jeudi 6 avril  !

ad

18h45 Débat & échanges par Rémy Oudghiri

Antoine Doinel, Monsieur Hulot, Woody Allen, Pierre Richard, Don Draper et bien d’autres : à l’occasion de la sortie l’ouvrage Ces Adultes qui ne Grandiront jamais, Petite sociologie des grands enfants, venez découvrir l’univers de ces Peter Pan. Rémy Oudghiri dévoile ce que ces personnages emblématiques qui peuplent films, BD et séries, nous disent de notre époque…

19h15 Verre & Dédicaces

* * *

Rémy Oudghiri est sociologue, spécialiste des tendances de société. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages de décryptage Déconnectez-vous! (Arléa, 2013) et Petit éloge de la fuite hors du monde (Arléa, 2014). Rémy Oudghiri est régulièrement interviewé en tant qu’expert des tendances émergentes et des phénomènes de société tels que l’emprise des nouvelles technologies sur notre quotidien.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Chloé Wary / Conduite interdite / Éditions Steinkis / Lancement

Mercredi 5 avril à 18h30, lancement  de Conduite interdite de Chloé Wary publié aux éditions Steinkis.

steinkis conduite interdite 3D

L’Arabie saoudite est le seul pays au monde où il est interdit aux femmes de conduire. Aujourd’hui, les Saoudiennes font leurs études à l’étranger, travaillent, votent et peuvent être élues… mais pas conduire elles-mêmes leur voiture. Après cinq années passées à Londres, Nour rentre en Arabie saoudite. Ce retour lui cause un certain malaise, jusqu’à ce qu’elle croise un groupe de femmes bien décidées à revendiquer leur indépendance. Le 10 novembre 1990, elles sont 47 à prendre le volant, et deviennent les pionnières d’un mouvement féministe qui revendique le droit de conduire !

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Philippe Annocque / Elise et Lise / Éditions Quidam / Lecture

Jeudi 30 mars à 18h30, Elise prend l’air au Monte en l’air et Lise aussi, avec la voix de Christophe Brault qui nous fera la lecture, de l’auteur, de l’éditeur et de la foule en délire.

elise

« Elle lui disait des mots comme En moi Tout en moi
Tout à moi et lui ne savait que chuchoter oui oui oui oui. Il était tout en elle et il lui semblait qu’il n’avait jamais été à ce point en elle et si tendu de désir. »

Elles sont jeunes et jolies, portent presque le même prénom, deviennent amies, si proches qu’elles s’empruntent leurs vêtements. Elles sont pareilles. Elles sont pareilles ?

Elise et Lise est un conte. Un conte d’aujourd’hui. Un conte sans fées.

« Quand on lit un conte, dit Sarah, on lit une histoire et on a l’impression que l’histoire raconte autre chose que ce qu’elle raconte. »

————————–
Philippe Annocque
Pas bien sûr d’être un, dubitatif quant à la mention « Du même auteur » qui commence à accompagner ses livres, Philippe Annocque répond cependant quand on l’appelle par son nom, par souci de commodité. Ses papiers le disent né en 1963, il veut bien les croire. D’origines variées, animé de passions diverses et hétéroclites, il écrit des livres qui lui ressemblent sans pour autant se ressembler entre eux : disparates et convergents, nés de la question de l’identité. Il est l’auteur chez Quidam de Liquide (2009), Monsieur le Comte au pied de la lettre (2010), RIEN — qu’une affaire de regard (2014) et Pas Liev (2015) et de Elise et Lise (2017).

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Nine Antico / America / Éditions Glénat / Lancement

Mercredi 29 mars à 18h30, rendez-vous avec Nine Antico à l’occasion de la sortie d’America aux éditions Glénat.

nine

Ça y est, Pauline fait officiellement partie de la catégorie « larguée. » Seulement, la fameuse dépression post-rupture qu’on lui a promis tarde à arriver. En attendant, Pauline s’ennuie ferme. D’autant que c’est le mois d’août à Paris. Tous les bons copains sont partis, il ne reste plus que ceux de seconde zone avec qui partager son malheur. Pauline en a marre, elle a besoin de changer d’air. Sur un coup de tête, elle décide de partir pour les États-Unis. Entre fantasmes et réalité, de New York à San Francisco, Pauline voyage dans les villes qu’elle a rêvées, s’ouvre au monde… mais continue de se faire des films.

Après les vacances entre copines de Girls don’t cry et les soirées en demi-teinte de Tonight, Nine Antico poursuit les aventures de Pauline et son impérieux désir de vivre. Loin des clichés, mêlant humour et savoureuse cruauté, l’auteur dépeint une héroïne contemporaine autant inspirée par sa fascination pour la pop culture américaine que par les icônes de la Nouvelle Vague. Drôles, maladroites, parfois agaçantes, toujours attachantes, les filles de Nine Antico nous ressemblent.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire