Jérôme Bertin, Véronique Bergen et Yannick Torlini / Editions Al Dante / Rencontre et lectures

Jeudi 6 novembre à 18h30, soirée Al Dante.

Al dante

Publié dans Evénements, Livres | Laisser un commentaire

Vous les avez aimés, mangez-les ! / Pascale Rémy & Jean Lecointre / Editions de L’Epure

Mercredi 5 novembre à 18h30, soirée à l’occasion de la sortie de Vous les avez aimés, mangez-les ! dePascal Rémy et Jean Lecointre aux éditions de l’Épure.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme tout un chacun, vous possédez sûrement un chien, un chat, un oiseau, un poisson rouge ou, qui sait, un ser- pent ou un caméléon. Comme tout bon maître, vous chérissez votre petit Kiki, Rex, Moumoune ou Fifi. Rien n’est trop beau pour lui : nourriture variée (et de qualité !), panier confortable, litière, collier gravé à son nom, aquarium chauffé, nonosse et baballe pour faire joujou, etc. Malheureusement tout cela a un prix et, il faut le reconnaître, les temps sont durs…

Alors, quand arrive la fin du mois et que l’argent vient à manquer, il vous est sûrement déjà arrivé, en contemplant votre frigo désert, d’envier votre fidèle compagnon qui, lui par contre, ne manque de rien. Vous vous prenez alors à jalouser sa gamelle bien remplie et ses formes rondelettes…

Une fois que vous serez débarrassé de quelques idées préconçues, testez ces bonnes recettes économiques qui feront la joie des petits comme des grands.

Vous allez vous en lécher les babines !

Ce livre se veut délibérément une provocation, un coup de pied dans la fourmillière de nos idées reçues. Il est temps que se pose la question de la souffrance animale aux seules fins de nos plaisirs gastronomiques. Nous nous grandi- rions à ne plus cautionner par nos achats les conditions dégradantes infligées aux animaux par la plupart des élevages industriels. Sans se refuser à une consommation raisonnée, on peut exiger que les animaux d’élevage soient bien traités de leur vivant et mis à mort de la manière la plus digne possible.

Pascal Rémy

C’est après des études calamiteuses au collège d’Aÿ (Marne) que PASCAL RÉMY se laisse orienter vers l’école hôtelière de Thonon-Les-Bains. Trois ans plus tard, il y obtient un C.A.P. de cuisinier, bien décidé à ne jamais pratiquer ce métier qu’il ne comprend pas et qui se résume pour lui à se brûler et à se couper les doigts. L’année suivante, il intègre l’école des Beaux Arts de Nancy où il commence à réaliser des films. Plus tard, il réalise pour Arte un documentaire sur les rapports entre cuisiniers et serveurs, intitulé « Chaud devant ! ». Puis, pour l’émission Thalassa, il réalise une série de reportages présentant des recettes exécutées par des professionnels de la mer : marin, poissonnier, saunier, skipper…

Jean Lecointre

Artiste atypique de la scène graphique contemporaine, JEAN LECOINTRE est un véritable chirurgien du collage numérique. Elève de Roman Cieslewicz, il puise son inspiration en disséquant toutes sortes de vieux papiers – magazines de mode, journaux, romans photos – pour livrer des ambiances étranges, évoquant tout à la fois l’univers de David Lynch période « Eraserhead » ou les associations déstabilisantes de Luis Buñuel.

Dès 1995, Jean Lecointre publie ses premières illustrations pour Libération – journal avec lequel il collabore encore aujourd’hui – avant de mettre en images la cultissime «Balançoire de Plasma» sur un scénario de Pierre La Police. De nombreuses expérimentations graphiques se sont ensuite succédées «L’Hygiène» et «L’Epopée Plastique», des ouvrages qui donneront lieu à 2 expositions chez Arts Factory en 2000 et 2004.

En 2003, Jean Lecointre passe à l’animation avec «Turkish Delights», une collection de péripéties pâtissières diffu- sée sur Canal +. En parallèle, il s’essaye avec succès à l’édition jeunesse en signant 3 ouvrages édités chez Thierry Magnier. En 2010, parution d’une imposante monographie «GREENWICH» revenant sur 15 ans de créativité débridée, et en 2014, il publie « Hommes entre œufs » et « Femmes entre ailes », le tout aux éditions Cornelius.

Publié dans Evénements, Livres | Laisser un commentaire

Guillaume Dumora, Pacôme Thiellement & Emmanuel Guibert / Revue Portrait / Lancement

Mardi 4 novembre à 18h30, nous fêtons la sortie du numéro 2 de la revue Portrait en présence de trois invités de ce numéro :

- Guillaume Dumora, votre libraire fondateur et co-gérant du Monte-en-l’air pour une longue interview,

- Pacôme Thiellement, notre auteur en résidence cuvée 2013 avec son Satan trismégiste, pour une correspondance imaginaire avec Donny Hathaway,

- Emmanuel Guibert avec une BD inédite.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans ce second numéro, PORTRAIT interroge le hasard.

Quelle place occupe-t-il et quel rôle joue-t-il dans nos vies ?
Pour certains, il est la réponse aux questions qui demeurent suspendues. Pour d’autres, le hasard porte des clés de compréhension.

Guillaume Dumora, libraire iconoclaste interviewé dans un portrait chinois, confie : “Le hasard permet de faire des écarts ou des choix qui mènent là où on doit aller.
Jean-Claude Ameisen, psychiatre et président du Comité d’éthique, laisse planer l’ombre de Spinoza sur son entretien, convaincu que “le hasard est d’abord un asile de l’ignorance”.
Les auteurs de Portrait se sont glissés là où le “hasard” agit sur une vie et lui donne une tournure nouvelle. Pacôme Thiellement décode, dans la Correspondance imaginaire, la face sombre de Donny Hathaway, figure de la soul music, alors que Laure Albernhe, journaliste à TSF Jazz, dresse un portrait musical sensible de Jean-Claude Zylberstein, avocat-éditeur. Gaëlle Josse, elle, ausculte avec Lisa Lovatt-Smith les manques qui ont poussé cette ex-rédactrice en chef du Vogue Espagne à s’établir au Ghana pour se consacrer aux enfants abandonnés. De son côté, Geneviève Flaven, fondatrice d’une agence en conseil, s’est installée à Shanghai et raconte, dans Carnet de bord, son autre vie, celle d’un écrivain. Enfin, Elsa Lepoivre, sociétaire à la Comédie-Française, révèle en quatre séquences son féminisme né sur les planches et Richard Renaldi dévoile, dans le Portfolio, des extraits de sa série d’images Touching Strangers.

1 LETTRE À DONNY HATHAWAY
chanteur noir américain qui a marqué l’histoire de la soul musique
2 PORTRAIT MUSICAL DE JEAN-CLAUDE ZYLBERSTEIN
avocat des Daft Punk, fondateur des éditions 10/18, passionné et collectionneur de jazz
3 PORTRAIT CHINOIS DE GULLAUME DUMORA,
fondateur du Monte en l’air, librairie indépendante
4 PARCOURS DE RAPHAEL JERUSALMY,
écrivain, ex-colonel dans l’armée israélienne, chasseur de livres anciens
5 PORTFOLIO DE RICHARD RENALDI,
quand des inconnus se rencontrent…
6 PORTRAIT DE FAMILLE SUR L’ÎLE DE KIHNU EN ESTONIE,
une île de 500 habitants, dont le patrimoine est protégé par des femmes
7 INTERVIEW DE JEAN-CLAUDE AMEISEN,
psychiatre, philosophe, président du conseil d’éthique, il raconte le hasard
8 NOUVELLE INÉDITE DE JULIE BONNIE
9 CARNET DE BORD DE GENEVIÈVE FLAVEN
10 PARCOURS DE LISA LOVATT-SMITH
ex-rédactrice en chef de Vogue Espagne, elle vit au Ghana où elle a créé une fondation pour enfants
11 PORTRAIT AMÉRICAIN DE ELSA LEPOIVRE
quatre séquence de la vie de cette sociétaire de la Comédie-Française qui lui ont révélé sa condition de femme
12 QUI ÊTES-VOUS ? HERVÉ JUVIN
13 BD INÉDITE D’EMMANUEL GUIBERT
Publié dans Evénements, Livres | Laisser un commentaire

Jeu et théorie du Duende

Dimanche 2 novembre à 18h30, chaque Soirée commence dans un lieu voisin, nous nous déplaçons ensuite à la « maison du Soir » du Duende !

Duende
JEU ET THÉORIE DU DUENDE
de Federico Garcia Lorca

Conception Adaptation, Performance
Rodrigo Ramis

Célèbre conférence donnée par le poète.
Qu’est-ce le duende?

RITUEL DE CAFÉ
Photo de Famille
PARCOURS
Chaque Soirée commence dans un lieu voisin, nous nous déplaçons ensuite à la « maison du Soir » du Duende !

Publié dans Evénements | Laisser un commentaire

Clémentine Mélois & Stéphane Trapier / Cent titres & Tarzan contre la vie chère / Editions Grasset & Editions Matière / Vernissage & Dédicace

Vendredi 31 octobre, vernissage de l’exposition de Clémentine Mélois à l’occasion de la publication de Cent titres aux éditions Grasset +

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vernissage de l’exposition de Clémentine Mélois à l’occasion de la publication de Cent titres aux éditions Grasset + dédicace de Stéphane Trapier à l’occasion de la publication de Tarzan contre la vie chère aux éditions Matière.

Cent titres, Clémentine Mélois

Voici une étonnante bibliothèque. Clémentine Mélois y pastiche par l’image les classiques de la littérature. Lirons-nous aujourd’hui Maudit Bic, d’Herman Melville, ou Père et Gay, de Léon Tolstoï ? Au fait, quel philosophe a-t-il écrit le Crépuscule des idoles des jeunes ? Pour décrypter les anagrammes, contrepèteries, homophonies, permutations et autres astuces de ces cent titres, on passera de la culture classique à la culture populaire, puisant dans des souvenirs de lectures, de chansons, de publicités ou de films.
Ce jeu est aussi une façon de s’interroger sur l’esthétique d’une couverture, qui porte une double histoire, celle de l’œuvre et de son destin, et aussi celle de l’édition.

Clémentine Mélois est née en 1980 (le 15 juin, comme Jean-Philippe Smet). Elle a grandi à La Ferté-Milon (ville natale de Jean-Racine), est allée au collège à Villers-Cotterêts (où est né Alexandre Dumas), et a fait ses études aux beaux-arts de Paris (comme Nicolas Poussin). Son travail d’artiste s’articule autour des notions de multiple et de «chose imprimée». Il se compose de détournements d’images, de références décalées, d’appropriations visuelles, de clins d’œil et de glissements sémantiques.

************
Tarzan contre la vie chère, Stépahne Trapier

Avec Tarzan contre la vie chère, Stéphane Trapier rejoue les cow-boys et les Indiens, il refait l’attaque de la diligence, les duels au soleil, les règlements de compte, les capes et les épées, les ors et les perruques, la flibuste et les mystères de la jungle. Ouvrir Tarzan contre la vie chère, c’est retrouver à chaque page les scènes initiatiques du cinéma du dimanche soir : les baisers, la sauvagerie, les corps à corps, l’héroïsme, la trahison, le crime… Mais les retrouver comme suspendues par le dessin, comme figées hors de leur temps, irrémédiablement arrachées à notre enfance.

Car ni les cow-boys, ni les belles marquises, ni les centurions ne parlent plus la langue, si niaise, si sentencieuse et si profonde, que nous leur connaissions jadis. Que leur est-il arrivé ? Ont-ils regardé la télé à leur tour ? Ont-ils fréquenté en cachette la machine à café du bureau ? Ont-ils lu 20 Minutes avant d’enfiler leur costume ? Comment expliquer sinon leur soudaine préoccupation pour les RTT, la dette souveraine, le mariage pour tous ou le bilan carbone ?

Il faut se rendre à l’évidence, Stéphane Trapier a tenté ici le reboot ultime : faire parler aux héros d’autrefois le langage de notre époque — les petits dialectes politiques, économiques, publicitaires et managériaux que Trapier excelle à capter et à restituer. D’ailleurs, chez Trapier les héros ne sont jamais fatigués de bavarder. À preuve Tarzan lui-même, singeant l’élu écoresponsable pour épater sa fidèle compagne : « Tu verras, Cheetah, un jour nos pagnes seront fabriqués dans des pays où le coût du travail est dérisoire, et nous les achèterons dans des enseignes aux prix alléchants… J’appellerai ça la mondialisation positive ! »

Et puis de toutes façons, l’ouvrage est précédé d’un « Almanach 2007 des trucs sympas » qui justifie à lui seul sa présence en tête de gondole

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Patrice Killoffer / Mon Lapin & Abdelkader Benchamma / Random / L’Association

Jeudi 30 octobre à 18h30, soirée avec L’Association pour la sortie de Mon Lapin de Patrice Killoffer et de Random de Abdelkader Benchamma

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon Lapin

Toutes les histoires du Mon Lapin de Killoffer se dérouleront parmi les arbres. Dans un jardin, dans les bois, dans de mystérieuses et labyrinthiques forêts (les forêts sont toujours mystérieuses et labyrinthiques) où l’on aura pris soin de planquer un loup derrière chaque arbre. Une série de collaborations à quatre, six ou huit mains, sur tous les modes, texte/images, décors/personnages, ping-pong, enchevêtrement, etc. Killoffer partout et partout : autre chose que Killoffer : Laetitia Bianchi, Charles Burns, Ludovic Debeurme, Philippe Druillet (!), Sébastien Lumineau, Antoine Marchalot, Christophe Marchand-Kiss, Lorenzo Mattotti, François Olislaeger, Ruppert et Mulot.

Random

Né en 1975, Abdelkader Benchamma, figure du dessin contemporain, a été révélé par l’exposition « Draw ! » à la galerie du jour Agnès b. en 2002. Depuis il a participé à de nombreuses expositions tant en France qu’à l’étranger et sa carrière se joue désormais sur la scène internationale de l’art contemporain.
Sa pratique qui se situe à la croisée du dessin classique, du graphisme et de la bande dessinée a amenée L’Association à la coédition exceptionnelle de Random avec Agnès B., un récit-fleuve qui s’affranchit des frontières entre tous ces domaines.
Random impressionne tant par la virtuosité et la finesse d’exécution des images réalisées que par la narration qui s’y déploie silencieusement. Le lecteur est plongé dans une immensité qui donne le vertige et où l’espace semble se prolonger au delà des pages. Univers tantôt aérien, tantôt tellurique souvent inquiétant, la nature et ses éléments prédominent et se déchainent dans des effets d’échelles qui rythment ce récit. La figure humaine se fait alors fourmillante, minuscule voire anecdotique et on ne sait finalement pas si on assiste au commencement ou à l’apocalypse.

Publié dans Evénements, Livres | Laisser un commentaire

Alexis Escudero / La reproduction artificielle de l’humain / Editions Le Monde à l’envers / Rencontre

Mardi 28 octobre à 18h30, présentation et débat autour du livre La reproduction artificielle de l’humain, d’Alexis Escudero publié aux éditions le Monde à l’Envers.

repro jpeg

Publié dans Evénements, Livres | Laisser un commentaire